Les chenilles processionnaires

 

 

En fin d'hiver et au printemps, les chenilles se déplacent au sol en procession. On peut aussi en voir occasionnellement lors de belles journées d'hiver ou même en fin d'automne. Les chenilles sont recouvertes de poils urticants et peuvent occasionner des désagréments ou même des ennuis graves aux personnes et aux animaux. Chaque poil est relié à une glande à venin.

Ce venin, provoquant une nécrose tissulaire, est libéré lorsque le poil très fragile se casse. En cas de vent, des poils urticants infestant les nids peuvent être dispersés et tomber sur les promeneurs ou être inhalés.

 

 

Les chiens sont particulièrement exposés à ces risques (en cas de symptôme, consulter immédiatement). Les nids de chenilles dans les lieux publics, parcs et jardins, sont donc une grave menace de santé publique, qui devrait être sérieusement prise en compte.

Que faire en cas de contact ?

La première chose à faire est d'éloigner le chien des chenilles.
Ensuite, il faut éviter de frotter car cela dissémine la substance irritante. Il ne faut pas non plus donner de l'eau ou à manger au chien.
Le mieux est de se rendre au plus vite chez un vétérinaire qui pratiquera les premiers soins afin de limiter les effets de la substance urticante.

Le vétérinaire nettoiera correctement la bouche du chien, au besoin sous tranquillisation, lui fera si nécessaire des injections pour ralentir les effets de la substance toxique et limiter la nécrose. Si le chien est en état de choc, vomit ou a du mal à respirer, le vétérinaire pourra lui administrer un traitement efficace contre l'état de choc.

 Conclusion :

En tout état de cause, si votre chien bave ou vomit, s'il a la langue enflée ou violacée, il ne faut pas hésiter à l'emmener rapidement chez un vétérinaire car plus on prend le problème précocément, mieux c'est pour le chien
 .

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Variété de chenille facile à identifier car se déplaçant à la suite les unes des autres ce qui leur a valu leur nom. Chacune de ces chenilles donne un papillon qui, contrairement à sa larve, est inoffensif.

Les chiens sont tentés de flairer les chenilles de près et d'en avaler, ce qui provoque une nécrose de la langue, et peut être mortel (consulter immédiatement un vétérinaire)

 

Reconnaître une chenille processionnaire est très simple : elle est recouverte d'une multitude de poils dont chacun est relié à une glande contenant du venin.

 

Les ennuis provoqués sont des démangeaisons, des oedèmes, des troubles oculaires, des accidents respiratoires et d'autres symptômes plus ou moins graves suivant les individus, en particulier s'ils sont allergiques ou asthmatiques.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Copyright © 2007-2012 - 100%  Bouledogue Passion - Tous droits réservés -

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site